Oct 1 2014
Imed 031

Origine

Très ancienne, la race barbe puise ses origines à travers l’histoire des populations d’Afrique du Nord. le cheval barbe est élevé depuis des millénaires par les tribus nomades des pays berceau de la race regroupant le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, et la Libye. il fit ensuite son apparition en Europe, à travers les guerres Puniques, à Rome ; la cavalerie Numide dirigée par Hannibal (en 217 avant J.C) était très redouté et utilisait les chevaux barbe. Plus tard, en 645 et en 770 après J.C., le cheval barbe fut introduit en Espagne et en France.

Morphologie

Le cheval barbe est de format moyen avec une taille variant entre 1.45m à 1.60m au garrot (moyenne de 1.55m). il est bien proportionné puisque sa longueur est sensiblement égale à sa taille. Le profil de la tête est convexe ou droit. les robes fréquemment rencontrées en Tunisie sont le gris et l’alezan, mais le bai est aussi présent.

Les membres sont bien implantés, avec des canons de 18 cm au moins de circonférences. Le dos du cheval barbe est court, il est agréable sous la selle.

le cheval arabe-barbe, issu du croisement de chevaux barbe et arabe, mesure au garrot entre 1.40m et 1.60m. la morphologie de l’arabe-barbe est liée au pourcentage de sang arabe de chaque individu.

Zone d’élevage

Le cheval barbe et l’arabe-barbe se trouvent dans toutes les régions du pays; toutefois, nous notons des concentrations plus élevées dans certains gouvernorats où les traditions équestres sont bien implantées :

  • le Nord ouest et le Centre ouest : Gouvernorats du Kef, de Kasserine, de Siliana et de Gafsa.
  • le Centre : Gouvernorats de Kairouan, de Sidi Bouzid et de Gabès.

Utilisations

le barbe et l’arabe-barbe sont de très bons chevaux de selle, réputés pour leur sobriété, leur robustesse, leur rusticité et leur résistance tant à la fatigue qu’aux dures conditions d’élevages et au climat difficile. Son intelligence et son élégance naturelle font du barbe un cheval de dressage et de loisirs. Par ses aptitudes variées le barbe peut accéder à toutes les disciplines :

  • Les courses de plat : organisation de courses régionales pour chevaux barbe et arabe-barbe
  • Les sports équestres : sauts d’obstacle et d’endurance
  • La fantasia : équitation traditionnelles lors de cérémonies et fêtes locales (M’daouri et M’chef)
  • Les randonnées : activité de loisir qui s’adapte très bien au cheval barbe
  • La traction et le trait animal: répandus en milieu rural chez les petits agriculteurs.